La France de demain
 

Des dérives du fichage généralisé

Le site Bug Brother nous relate une dérive inquiétante du fichage des délinquants sexuels aux Etats-Unis :

Fichée à vie à cause d’une fellation librement consentie

Aux Etats-Unis, les fichiers de délinquants sexuels sont publics, et accessibles sur l’internet. The Economist, qui prend partie contre les dérives que cela entraîne, y revient en détail au travers de l’histoire édifiante d’une jeune Américaine de 29 ans, fichée depuis 13 ans pour corruption de mineur : à 17 ans, elle avait été surprise en train de faire une fellation à un camarade de classe de 15 ans.

...

La suite ici : Bug Brother (11/08/2009)

Rien de tel chez nous ? Rien n'est moins sûr : Le fichage génétique en France

De plus, des projets de fichier pan-européen sont à l'étude. Welcome to the real world.

 

Enfants en prison : suite

Ludovic Bourely nous avait déjà contacté pour nous faire part de sa lutte contre l'enfermement des enfants de moins de 4 ans en prison (Les enfants en prison, 22/02/2008).

Je me fais encore une fois le relais de la suite de sa lutte, notamment pour libérer le petit Scotty :

Le Parlement français a voté le 6 mars 2000 une loi créant un Défenseur des enfants pour montrer l’importance qu’il attache au respect effectif des droits fondamentaux des enfants.

...

Nous avons donc fait appel à la Défenseure des enfants concernant Scotty (voir les articles précédents), étant convaincus que les droits de cet enfant de quatre ans n’avaient pas été respectés dans la procédure d’expulsion de ses parents.
La Défenseure des enfants nous a donné raison en demandant à M. Bellion, Préfet du Gard, de réétudier positivement ce dossier.
M. Bellion, qui a reçu l’avis de la Défenseure depuis un mois, n’a même pas daigné répondre à cette institution de la République.
Ce mépris, d’un simple préfet, (qui par ailleurs porte fièrement sa Légion d’honneur), pour cette vénérable institution, montre à quel point le droit des enfants est bafoué dès que les enfants en question ne sont pas Français …

La suite ici : Crimes d’État ? (Ludovic BOURELY, Le Web Pédagogique, 20/05/2008)

 

JO : la France a des leçons à prendre de l'Australie

Lors de la visite de la flamme Olympique à Paris, les "hommes en bleus" chinois ont mené les opérations, commandant nos services de Police, choisissant quels étaient les journalistes qui n'avaient plus le droit de citer[1] et arrachant des drapeaux tibétains.

L'agence de presse AP nous apprend qu'il en sera tout autre en Australie :

Ted Quinlan, le chef de la sécurité du relais [de la flamme olympique] à Canberra, a réaffirmé que les “hommes en bleus” [les membres des services spéciaux chinois chargés d'escorter la flamme] n'auront aucune responsabilité dans cette sécurité.

« La réponse est non. Ils n'auront aucune responsabilité et, en fait, ils pourraient faire l'objet d'une arrestation si jamais ils portaient la main sur quelqu'un », a souligné Quinlan à la radio Australian Broadcasting Corp (ABC).

Bravo à l'Australie, eux ont au moins le courage de rester droit et logique avec eux même. Honte à la France.

Notes

[1] Il me semble que c'est un reportage d'Envoyé Spécial qui montrait des journalistes chinois, trouvant que leur collègue français devenait gênant, ont averti les officiels chinois. Ceux sont ont alors donné l'ordre à la police française de débarquer le journaliste du cortège officiel. Les policiers se sont exécutés malgré que le journaliste français ait été parfaitement en règle. Ils ont avoués, en caméra caché, que le problème venait du fait que c'était les chinois qui commandaient.

 

La Chine fait la loi en France ?

Quid de ces commandos chinois contrôlant la police française ?

 

La france et le boycott des JO de Pékin...

Que feriez-vous à la place à la place des grands dirigeants politiques ?

 

Justice pour les immigrés

Stop ou encore ?

 

Bilan rapide de la loi Hortefeux

Et si les tests ADN avaient fait oublier l'essentiel ?

 

Ordinateur de vote : le moment d'agir ?

Tous les partis politiques sont contre sauf l'UMP. Il serait tant de se réveiller !

 

L'amendement ADN désavoué par le CCNE

Un organe officiel de l'Etat condamne les tests génétiques : "L'inscription dans la loi d'une identification biologique réservée aux seuls étrangers est en contradiction avec l'esprit de la loi française."

 

Non aux tests ADN

A gauche comme à droite, la gronde monte.

Mise à jour avec la pétition du collectif "Sauvons la recherche"

 

Fichage génétique pour les étrangers !

"- Et si on fichait tous les cons ?"
"- Impossible, trop de boulot !"

 

"La chaleur humaine de mon pays"

Quelle société voulons nous pour nos enfants ?

 

Un procureur convoqué au ministère de la Justice

Qu'en pensent les professionnels de la justice ?

 

Et une société policière pour la France, une !

Est-ce ce genre de société que vous voulez pour vos enfants ? Moi, non.

 

Vidéo surveillance à tous les étages

Big Brother is going to watch you...

 

Ordinateur de vote

Quelle confiance peut on donner à un ordinateur pour compter nos votes ?

 

Augmentation de la vidéo surveillance

Débat autour de l'augmentation du nombre de caméras en France. Vers un modèle anglais de type "big brother" ou vers un modèle canadien "raisonnable et respectueux" ?

 

La police, la justice et les étrangers

Pour commencer la semaine, voici un peu de lecture pour nous faire réfléchir sur les traitements que le "pays des Droits de l'Homme" inflige aux étrangers en situation irrégulière. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

 

Le fichage génétique en France

Pour un simple vol de jouets, des enfants de 8 et 11 ans ont presque été fichés génétiquement. Pour essayer de voir un peu plus clair sur cette affaire, faisons un rapide état des lieux sur le fichage génétique dans le système judiciaire et policier français.

 

Schwarzy devrait en parler à Sarko

Ou comment Schwarzenegger envisage de revenir sur la politique répressive qu'il a mit en place. Politique répressive ressemblant étonnamment à celle d'un certain "Monsieur le Président de la République Française"...
J'en profite pour revenir sur une mesure phare du président : les peines dites "plancher" (ou "comment lobotomiser la justice").