La France de demain
 
Agrandir / réduire l'article
Qui suis-je ? Damien L

Damien L, je suis depuis toujours partisan de la gauche. J’ai reçu une éducation chrétienne. J’ai dans l’idée que la France a un modèle social unique au monde. A l’heure de la mondialisation, je souhaite que ce modèle puisse servir de référence. Je crains que de ne pas défendre ce modèle revient à accepter un nivellement de l’humanité basé sur un capitalisme sauvage. Je ne crois pas que des sociétés doivent se baser uniquement sur des valeurs monétaires pour échanger. Mais elles doivent également échanger des idées, discuter de leurs différences pour que tout le monde évolue. La France a encore des idées et des valeurs. Mais pour combien de temps ?

Voilà pourquoi je me suis lancé avec Damien B dans ce Blog. Je compte donner des éléments de réflexion sur ce sujet et d’autres, afin qu’à l’heure ou la France prend un sérieux virage à droite, nos lecteurs prennent un instant de réflexion sur l’évolution de notre société et des lois qui vont nous régir.

Damien L

 
Evaluez ce billet en lui donnant une note sur 5 : Vous pouvez aussi nous soutenir sur Wikio
Note : 5.0/5 pour 1 vote
 
Envoyer à un ami
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Brenda  ›  mercredi 5 mars 2008 à 20:42

Bravo, bien vu, mais maintenant, après quelques moi de sarkozisme, quelle est ton opinion ? Que penses-tu de la société vers laquelle nous tendons au travers l'orientation que nous impose notre président ?

 
2.   Damien L  ›  jeudi 6 mars 2008 à 07:43
Je suis toujours attristé d'écouter les nouvelles à la radio, d'entendre raconter les lamentables déboires de notre président. Ceci masque pour l'opinion une réalité bien triste :
- Les expulsions continuent bon train.
- Le "package fiscal" n'a fait qu'accroître les inégalités. Le "travailler plus pour gagner plus" ne fait plus illusion, il ne marche pas. Par contre les autres réformes fiscales fonctionnent très bien (bouclier fiscal).
- Des lois toujours plus liberticides sont votées, et avec les "peines de sureté" on a un arrière goût de peine de mort (mort sociale j'en conviens, mais est-ce mieux?)
- La recherche, l'enseignement et la culture sont victimes de diminution d'effectifs et de pertes de moyens.
- La dette pesant sur la nouvelle génération de travailleurs ne fait que s'aggraver.
- Les petites retraites devaient être revues à la hausse et actuellement elles n'ont même pas suivi l'augmentation du coût de la vie.
- La liste des médicaments non-remboursés s'allonge et les franchises médicales se multiplient.
- L'accès aux aides sociales est de plus en plus restreint et contrôlé.
- Le plan banlieue n'aura pas lieu.
- Nos relations internationales se dégradent.
etc...
Bref, je me suis beaucoup moqué de G W Bush. Je me suis demandé comment les américains avaient pu voter pour lui. Maintenant, je rigole moins.
 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
‹ retour à l'accueil
 
 
 
http://www.wikio.fr/a_la_une BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones meilleur site politique